Manuels Valls est-il pour l’indépendance de la Catalogne ?

C’est une question frivole aujourd’hui, mais qui risque d’être posée dans les prochains mois, alors que les Catalans préparent un référendum sur leur indépendance. C’est aussi une question que les souverainistes québécois se feront sûrement un plaisir de soulever, comme en témoigne déjà ces promptes félicitations de Lisette Lapointe à un «fier Catalan»…

En tout cas, Manuel Valls, né à Barcelone en 1962, s’exprime rarement sur le sujet. En 2013, lors d’une interview à une radio catalane et rapportée par L’Indépendant, il ne semblait pas très favorable aux aspirations des indépendantistes :

Comment je vis ce qu’il se passe en Catalogne en ce moment? Je suis le ministre de l’Intérieur français et j’ai une relation excellente avec le gouvernement central espagnol. J’ai une relation personnelle et de travail avec le ministre de l’Intérieur espagnol Jorge Fernandez-Diaz pour la lutte contre le terrorisme, contre le trafic de drogue… L’Espagne a cette culture d’autonomies fortes qui doit être une force et pas un problème.

Même si ce partisan du FC Barcelone ne cache pas ses origines catalanes, il serait donc évidemment surprenant qu’il s’immisce dans un débat si explosif. Et il n’y a pas que le danger politique… Dans la même interview, le nouveau premier ministre laisse aussi poindre son opinion personnelle :

Mon père était un catalaniste, un républicain mais je me rappelle que c’est Madrid qui l’a accueilli dans les années 70 avant même que la Catalogne ne se souvienne qu’elle avait un grand peintre. Avec cette réponse, je pense que vous pouvez comprendre ce que je pense.

02. avril 2014 par Pierre
Catégories: International, Politique | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *