L’école québécoise : un modèle ?

Vincent Peillon, Ministre de l'Éducation nationale ©Parti socialiste

Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale ©Parti socialiste

Il y a un mois, le dernier classement PISA de l’OCDE avait, une fois de plus, mis en relief les lacunes de l’école française : un fossé grandissant entre les «bons» et les «mauvais», un système qui reproduit les inégalités sociales, un niveau d’anxiété très élevé chez les élèves, d’importantes difficultés en mathématique, etc…

Le Nouvel Observateur a donc récemment suggéré cinq idées venues d’ailleurs pour changer l’école en France, dont celle de renforcer la confiance en soi des élèves, en s’inspirant… du Québec. Car, en France, la pression scolaire est forte, beaucoup plus forte que chez nous. L’élève a, disons, un «droit à l’erreur» très limité…

Les élèves français restent les champions de l’anxiété et du manque de confiance en soi. La faute aux notes, à la peur de l’échec, aux professeurs qui sanctionnent les erreurs plutôt qu’ils n’encouragent les progrès, et un élitisme latent où celui qui ne suit pas est discrédité.

Ainsi, le magazine vante «l’encouragement permanent» des enseignants québécois, via «méritas de persévérance», «bravo» sur les copies ou encore valorisation de l’implication dans la vie étudiante. On note aussi «l’énergie et l’expertise investies dans l’aide aux élèves en difficultés», grâce aux nombreux spécialistes présents dans chaque établissement : orthopédagogues, psychoéducateurs, techniciens en éducation spécialisée, orthophonistes…

Parmi les réformes envisagées en France, le ministre de l’éducation Vincent Peillon s’est déjà montré favorable à une évolution des notes, pour qu’elles engendrent «un encouragement et non un découragement».

Selon un sondage réalisé par un syndicat, 39% des enseignants estiment même qu’il faudrait «abandonner les notes chiffrées et les moyennes à l’école primaire et au collège». Une voie que le Québec a toutefois déjà empruntée par le passé… pour ensuite faire marche arrière…

 

 

03. janvier 2014 par Pierre
Catégories: Éducation | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *